header banner
Default

Transparence totale dans le Journal du Coin


Pour devenir le premier média francophone sur les cryptomonnaies, la blockchain et le web3, le JdC a toujours su rester objectif et qualitatif, et ce gratuitement. Sans chercher à nous justifier, nous n'avons jamais caché les détails de notre modèle économique et notre communauté ne s'y trompe pas. Les importantes évolutions de ces derniers temps nous paraissent justifier une petite mise à jour, pour garder les bonnes habitudes. Comment finançons-nous le fonctionnement du média ? Comment pouvons-nous garder un modèle 100% gratuit ? Quelles sont nos sources ? En bref, peut-on continuer de faire confiance au JdC ? Les réponses se trouvent ici, en toute transparence.

Un peu d'histoire

Le Journal du Coin voit le jour en mai 2017. C'est à l'initiative de deux passionnés que naît une petite tribune qui se métamorphose rapidement pour donner naissance au média que vous connaissez aujourd'hui. Romain et Lucas sont rapidement rejoints en 2018 par Benoît (Cryptovision), Morgan, Grégory, Josselin et Sam, le célèbre youtubeur que vous connaissez tous. Le Journal du Coin est né.

Bien évidemment, aucune comparaison entre ce petit groupe d'amis passionnés par la technologie blockchain, et ce qu'ils ont su construire en plus de 6 ans. Ce que nous proposons aujourd'hui, ça n'est pas une histoire du JdC, mais plutôt un point sur notre situation et nos activités. Nous allons vous révéler les dessous de notre fonctionnement, afin que vous, notre communauté crypto, sachiez d'où nous tirons nos ressources, et comment nous les utilisons.

Quelles sont les sources de revenus du JdC ?

En préambule, nous tenons à le faire savoir une fois pour toutes. Il ne suffit pas de payer pour obtenir un encart publicitaire ou une couverture médiatique dans les lignes du JdC. Nous écartons systématiquement les projets qui ne nous semblent pas alignés avec nos valeurs, et/ou ne semblent pas apporter les garanties de sécurité et de probité nécessaires au lancement d'un partenariat. Aujourd'hui encore, nous écartons plus de 95% des demandes qui nous parviennent.

La publicité

Jusqu'à très récemment, cette question aurait reçu une réponse très simple et brève. Nous faisons la promotion de certains protocoles partenaires en qui nous avons confiance. Pour le dire plus simplement, nous écrivons et vendons des articles pour promouvoir des projets et des acteurs du secteur numérique. Cela concerne tous nos réseaux, et tous les formats. Ces contenus ne représentent en revanche qu’une infime partie de la masse éditoriale globale du JdC.

Ainsi, vous en retrouvez sur le site principal du JdC, sur les canaux vidéo comme Twitch, Youtube, Instagram ou TikTok, mais aussi sur les RS plus traditionnels que sont Twitter, Facebook ou encore Linkedin.

Nous nous engageons au quotidien à mener les meilleures due diligences de l’ensemble des médias cryptos francophones avant de travailler avec un partenaire. Ces vérifications préliminaires ont pour objectif de s’assurer de la pertinence et de l’intégrité du projet présenté. À ce titre, nous refusons par conséquent 95% des demandes qui nous sont faites. Pour autant, notre équipe reste composée d’humains de chair et de sang, nous n’avons pas les moyens d’enquête des meilleures unités de lutte contre le cybercrime de la planète, et nous ne pouvons pas prétendre repérer à l’avance toutes les startups crypto qui connaîtront un funeste destin. Vous êtes donc plus que jamais encouragés à effectuer vos propres recherches avant d’agir.

Tous les articles et contenus sponsorisés contiennent une mention explicite du caractère rémunéré de cette parution.

Les "grants"

Il s'agit d'une autre manière de se faire payer les articles promotionnels. En gros, les nouveaux projets qui se lancent ou les fondations qui soutiennent de nouvelles initiatives prévoient souvent dans leurs tokenomics une partie de trésorerie en token dédiée à l’éducation et l’acculturation de la communauté crypto. Notre démarche média et notre approche au quotidien qualifient bien souvent à leurs critères et nous pouvons travailler avec ces groupes dans ce cadre, grâce à un financement en crypto. 

Cette approche donne lieu à un contrôle très rigoureux de tous les aspects de la société, puisqu'accepter un tel fonctionnement comporte aussi un réel risque pour nous. Il s'agit en quelque sorte pour nous de faire le pari que ce "token" connaîtra une valorisation positive pour espérer le vendre le moment venu et rentrer dans nos frais, voire même un peu mieux si les circonstances le permettent. En plus de nous permettre de faire notre métier en soutenant l’écosystème, cela nous permet aussi de donner la voix à certains jeunes projets à qui nous reconnaissons un beau potentiel de croissance.

L'advisoring

VIDEO: Cosmos, Osmosis et Celestia : l'écosystème DeFi revient sur l'actu crypto
Journal du Coin

Dans le prolongement de cette logique de "Grant", le JdC est aussi devenu advisor pour certains projets. Rien d'étonnant à cela, puisqu'en 6 ans d'existence, nous avons bien évidemment pu observer et comprendre l'écosystème de près. Nous en avons tiré une expérience très conséquente qui, ajoutée à notre propre succès en tant que média, nous confère une légitimité que semblent apprécier et rechercher certains de nos partenaires.

Ainsi, nous prodiguons de nombreux conseils que nous espérons pertinents. En contrepartie, nous sommes rémunérés en token natifs, sous conditions de cliff et de vesting. Encore une fois, il s'agit d'un risque mesuré que nous ne prenons qu'avec certaines sociétés qui nous semblent présenter toutes les garanties nécessaires.

L'affiliation

Cette méthode est devenue avec le temps une autre source importante de financement. Les bear-markets tarissant périodiquement la demande pour l'écriture d'article, cette approche nous permet d'avoir des revenus réguliers même au plus bas des marchés. Cela nous permet de faire tourner le média malgré les crises. Tous les liens d'affiliation sont estampillés "liens commerciaux" et signalés comme tels.

Ainsi, lorsque vous utilisez les CTA (call to action) et les boutons présents dans nos articles pour vous inscrire sur un exchange, acheter un wallet ou que sais-je, les sociétés concernées nous reversent sous condition une part de leurs bénéfices. De plus, ces liens "affiliés" vous permettent souvent de bénéficier de cadeaux, de promos ou de bonus que nous négocions pour vous. Il s'agit donc d'une manière inoffensive pour notre communauté de joindre l'utile à l'agréable, tout en nous apportant du soutien.

La validation

Vous ne l'aurez pas manqué, nous proposons aussi depuis peu une section "staking" sur la page d'accueil du site. Afin de consolider la pérennisation de notre activité, il nous est apparu cohérent de rentrer de plain pied dans le Web3, de lier notre existence à l'essence même de la technologie blockchain, libre et décentralisée.

Ainsi, nous sommes d'ors et déjà validateurs de certains protocoles bien connus de l'écosystème blockchain, et nous allons continuer d'élargir nos partenariats. En tant que validateurs, nous sommes rémunérés pour maintenir des nodes, et ainsi sécuriser divers réseaux. Vous êtes d'ailleurs invités à nous rejoindre dans cette démarche pour vous aussi profiter de revenus passifs, et accessoirement soutenir notre travail.

Vous trouverez souvent sous l'introduction (ou parfois en bas de page) l'une des mentions suivantes :

  • COMMERCIAL : Le Journal du Coin vous propose cet article promotionnel en collaboration avec XXX.
  • GRANT : Le Journal du Coin vous propose cet article dans le cadre d’une campagne de communication éducative, soutenue par XXX.

Bien évidemment, nous ne le répéterons jamais assez, vous devez toujours faire vos propres recherches, et n’investir que dans les limites de vos capacités financières. Le seul engagement que nous prenons ici avec vous, c'est de mener systématiquement un audit selon une grille de critères que l'expérience et le temps nous ont permis de façonner. Malgré cela, le JdC ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, de quelque dommage ou perte causé par l'utilisation d'un bien ou d'un service mis en avant dans un article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature. Nos articles ne constituent jamais un conseil en investissement.

  • AFFI : Le journal du coin vous propose cet article promotionnel en collaboration avec XXX. Il contient des liens d’affiliation vous permettant de soutenir le travail quotidien des équipes du Journal Du Coin.

En cliquant sur ces liens, vous serez redirigé vers une page pouvant présenter des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Comme expliqué précédemment, cette redirection nous permet d'être rémunérés par nos partenaires. Il n'empêche que vous ne devez jamais cliquer ou accomplir une quelconque démarche sans avoir bien compris l'engagement que cela constitue. Et bien évidemment, encore une fois, le JdC ne saurait être tenu responsable des déconvenues qui pourraient découler de ces démarches. Nous ne le dirons jamais assez, soyez très prudents avec votre argent.

  • VALIDATION : Le Journal du Coin fournit des services d’infrastructure Web3 en faisant tourner une ou plusieurs nodes de validation du protocole XXX.

Vous trouverez aussi régulièrement cet encart officiel de l’AMF : 

Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.

Quelles sont les sources d’information du JdC ?

VIDEO: La sombre histoire de l'USDT, le stablecoin aux risques systémiques 💸
Journal du Coin

Comme évoqué précédemment, nos correspondants scrutent tous les réseaux 24h/24 et 7/7 à la recherche des "news" les plus brûlantes du secteur. Nous faisons aussi appel à notre communauté ainsi qu'à nos partenaires pour nous tenir au courant en temps réel (voir même à l’avance …) des événements marquants dont ils sont à l'origine ou simples témoins. Mais nous faisons aussi attention à recouper les informations pour nous assurer de leur fiabilité et de leur pertinence. 

Notre réseau international s’étend bien plus loin qu’aux limites de nos partenariats, et nous n’hésitons pas non plus à faire appel à des professionnels avec lesquels nous n’avons pas de relations commerciales. Vous nous aurez aussi peut-être croisé au détour des nombreux évènements crypto qui rythment le calendrier partout dans le monde. En bref, nous allons sur le terrain, et menons des investigations poussées le cas échéant, comme un vrai média indépendant.

Sommes-nous libres de nos propos concernant nos partenaires ?

Comme nous l'avons précisé plus haut, tous les articles "sponsorisés" sont signalés comme tels. Nous construisons les stratégies promotionnelles en bonne intelligence avec nos partenaires, et évitons toute emphase déplacée. En revanche, nous ne colportons jamais d'information que nous savons fausses. Il  nous arrive fréquemment de refuser de publier des communiqués de presse que nous jugeons trompeurs.. Nous refusons aussi régulièrement de dépublier ou de modifier certains articles qui ne plaisent pas. Nous assumons notre liberté de ton, et nos partenaires historiques savent apprécier notre objectivité.

Nos liens commerciaux ne nous imposent aucunement de communiquer en abandonnant nos prérogatives. Nous restons maîtres de nos contenus et nous assumons nos articles à 100%. D'ailleurs, toutes nos publications sont entièrement écrites par nos soins. Elles font l'objet d'une relecture de la part de notre directeur éditorial qui veille à ce qu'il n'y ait aucun conflit d'intérêt car il en assume la responsabilité pénale. Nous tenons à notre indépendance pour préserver la confiance de notre communauté.

Pour aller plus loin, vous trouverez ici notre organigramme, nos partenaires Staking, et nos mentions légales.

Sources


Article information

Author: Anthony Mitchell

Last Updated: 1699721522

Views: 679

Rating: 3.8 / 5 (93 voted)

Reviews: 80% of readers found this page helpful

Author information

Name: Anthony Mitchell

Birthday: 2020-09-05

Address: 4290 Barbara Club Apt. 392, Port Marktown, SC 22464

Phone: +4555667131664778

Job: Bank Teller

Hobby: Tennis, Ice Skating, Wine Tasting, Animation, Camping, Role-Playing Games, Woodworking

Introduction: My name is Anthony Mitchell, I am a capable, fearless, treasured, unyielding, steadfast, sincere, accomplished person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.